Cliquez ici pour afficher ce TechTip au format PDF

Qu’est-ce que le rayonnement gamma ?

Des photons de haute énergie sont émis par une source d’isotope (par ex., le cobalt 60). Ces photons peuvent provoquer une ionisation (éjection d’électrons) dans l’ensemble du produit.

Quels sont les effets du rayonnement gamma ?

Un rayonnement gamma de haute énergie génère des perturbations des électrons (ionisation) dans tout matériau qu’il traverse. Dans les cellules vivantes, ces perturbations entraînent des lésions de l’ADN et des autres structures cellulaires. Ces modifications induites par les photons au niveau moléculaire peuvent provoquer la mort de l’organisme ou rendre l’organisme incapable de se reproduire. Cet effet est utile pour tuer les bactéries, les insectes ou d’autres contaminants vivants susceptibles d’exister dans, ou sur, un produit.

Dans quels cas le rayonnement gamma est-il utilisé ?

Les applications courantes pour le traitement gamma comprennent la stérilisation (destruction des bactéries) des dispositifs médicaux, la réduction microbienne des aliments, les produits cosmétiques et leurs emballages et la désinfestation de produits agricoles. Suivez ce lien pour obtenir une liste de produits couramment traités par irradiation.

Existe-t-il des articles pour lesquels le rayonnement gamma ne peut pas être utilisé ?

Le rayonnement gamma n’est pas largement utilisé pour les produits médicamenteux aqueux et les produits pharmaceutiques contenant un composant protéinique, car il peut dégrader ces produits. De même, des aliments ayant une haute teneur en matières grasses pourront ne pas être de bons candidats.

Qu’est-ce qu’un cycle type de traitement aux rayons gamma ?

Le processus entier de la réception à l’expédition est documenté conformément aux exigences établies du Système Qualité. Le produit arrive dans un camion et est déchargé dans l’installation de traitement. Le produit est chargé dans le conteneur pour irradiation/bac selon la configuration établie, les dosimètres sont placés, puis le produit est exposé au champ de rayonnement. Les dosimètres de contrôle sont analysés pendant que le produit est mis en quarantaine.

Tous les dossiers de documentation et d’historique du traitement sont passés en revue, et s’ils sont acceptables et que les caractéristiques définies par le client sont satisfaites, le produit est validé et expédié pour être utilisé ou en vue d’une distribution ultérieure. Le processus entier peut durer de quelques heures jusqu’à plusieurs jours en fonction du volume de produit soumis au traitement.

Les deux types courants d’irradiateur sont les irradiateurs en continu et par lots. Les unités en continu fonctionnent avec un système de convoyage automatisé qui déplace le produit à travers un « labyrinthe » (qui empêche les photons de sortir du blindage de protection), devant une source de rayons gamma et le ramène à la sortie à la fin du processus sur une base continue. Une unité de lot est traitée en chargeant un nombre défini de bacs ou conteneurs pour irradiation et en les positionnant dans la chambre d’irradiation. Le cobalt est ensuite soulevé à partir de sa position de stockage blindée (normalement dans l’eau) jusqu’à une position d’exposition, puis le produit est irradié pendant une période de temps déterminée. La source est alors retournée à sa position blindée et les bacs de produits sont déplacés hors de la chambre comme un « lot ».

Quelles sont les questions de sécurité soulevées avec le traitement gamma ?

Il existe des problèmes de sécurité associés au processus ; par conséquent, les usines de traitement sont strictement réglementées par un organisme de réglementation nucléaire au niveau national ou fédéral. Il existe des systèmes de sécurité redondants (ou en couches) pour protéger le personnel et le grand public. Tous les opérateurs de l’irradiateur suivent une formation rigoureuse en sécurité. Le produit traité ne devient pas radioactif et il n’y a aucun impact négatif sur l’environnement consécutif à cette utilisation de cobalt 60.

Y a-t-il d’autres surveillances réglementaires ?

Outre la surveillance des autorités de tutelle au niveau national ou fédéral (en raison de la détention d’isotope), la commercialisation et la fabrication des dispositifs médicaux sont réglementées par les autorités de Santé. Le traitement des denrées alimentaires relève également de la juridiction du Ministère de l’Agriculture américain (USDA) (pour la dose minimale et les pratiques de manipulation) et de la FDA (pour les limites de dose maximale). Par conséquent, le traitement doit être effectué avec les contrôles et documents de validation et d’assurance qualité appropriés pour assurer un traitement gamma efficace.